(31 JANVIER 2023)


«MA FILLE TA FOI T’A SAUVÉE»!

Dans ce passage de la lettre aux Hébreux d’aujourd’hui: « Courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée, les yeux fixés sur Jésus», je retrouve l’idée qui m’avait inspiré ce texte «Parcours initiatique pour la vie éternelle»! Il me semble en effet, que si Jésus a pris sur Lui tous nos péchés afin de nous permettre d’accéder à la Vie Eternelle, nous ne pouvons espérer entrer dans le Royaume qu’en prenant le même chemin que Lui! C’est une véritable course d’endurance que nous ne pouvons réussir qu’en faisant corps les uns avec les autres, car c’est tous ensemble, avec ceux qui nous ont précédé, que le Christ nous mènera à la perfection! Ainsi, prenant exemple sur Celui qui a enduré la Croix, en méprisant la honte de ce supplice, nous ne serons pas accablés par le découragement!


L’Évangile d’aujourd’hui fait état de deux miracles effectués par Jésus, alors que, s’apprêtant à se rendre chez Jaïre venu le supplier de sauver sa fille sur le point de mourir, une femme qui suivait la foule parvint jusqu’à lui pour toucher son vêtement! Celle-ci souffrait en effet depuis douze ans, de pertes de sang que les médecins malgré les nombreux traitements n’avaient pas réussi à soulager!


Au moment où elle parvint à toucher son vêtement, Jésus sentit une force sortir de lui et à ce moment l’hémorragie s’arrêta! La femme ressentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal! Jésus lui dit alors: « Ma fille, ta foi t’a sauvée. Va en paix et sois guérie de ton mal. »


A ce moment, des gens de la maison de Jaïre vinrent dire à celui-ci « Ta fille vient de mourir. À quoi bon déranger encore le Maître ? » Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de synagogue : « Ne crains pas, crois seulement. » Il ne laissa personne l’accompagner, puis en arrivant, il dit: «L’enfant n’est pas morte, elle dort!» puis, saisissant sa main, il lui dit: «Jeune fille, je te le dis, lève-toi!» Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher! il est ensuite précisé: «Elle avait en effet, douze ans» Je suis frappée de voir que l’âge de la jeune fille correspond à la période où ont commencé les pertes de sang chez la femme hémorragique! Et il me semble que cette précision doit avoir une signification! En effet, la jeune fille est en train de perdre la vie à l’âge où une jeune femme peut commencer à concevoir pour donner la vie, alors que la femme hémorragique a des pertes de sang qui l’empêchent de donner la vie, qui correspondent à l’âge de la jeune fille! Ainsi, en guérissant la femme et en ressuscitant la jeune fille, Jésus redonne à l’une comme à l’autre la possibilité de donner la vie!


VRAIES RICHESSES!

Lorsque le Seigneur nous envoie des épreuves, si nous lui faisons confiance,

Il nous donne les moyens de les traverser et nous fait découvrir des richesses inespérées!

Tout ce qui arrive est voulu par Dieu et si le mal ne peut venir de Lui,

Il est indirectement permis par Lui afin que, changeant le mal en bien, Il manifeste sa gloire !


Françoise


(30 JANVIER 2023)


«POUR NOUS, DIEU AVAIT PRÉVU MIEUX ENCORE»!

Aujourd’hui, dans la lecture de la lettre aux Hébreux, il nous est rappelé que ceux qui par leur Foi, comme David, Samuel et les prophètes, ont conquis des royaumes, pratiqué la justice et obtenu la réalisation de certaines promesses, certains étant torturés, subissant des moqueries, des coups de fouet, d’autres lapidés, sciés en deux, massacrés à coups d’épée, errant vêtus de peaux de moutons, manquant de tout, harcelés et maltraités, mais en fait c’est le monde qui n’était pas digne d’eux! Et, bien que, par leur Foi, ils aient tous reçu le témoignage de Dieu, ils n’ont pas obtenu la réalisation de la promesse. En effet, pour nous Dieu avait prévu mieux encore, et il ne voulait pas les mener sans nous à la perfection!


Je comprends à la lecture de ce texte que je ne connaissais pas, à quel point nous sommes privilégiés, nous qui avons bénéficié de la Rédemption, dès notre naissance, et qu’il nous suffit de suivre le Christ en prenant les croix qui nous sont destinées pour être sanctifiés avec Lui, quand tous ceux qui, avant sa Résurrection, ont été persécutés pour la justice, bien qu’ils aient reçu le témoignage de Dieu, n’ont pas obtenu la réalisation de la promesse! Car, il fallait que le Fils de l’homme prenne sur Lui tous les péchés du monde, passés, présents et futurs pour que le plus grand nombre soit sauvé!


C’est pourquoi, il nous appartient à nous aussi, de prendre part à la Rédemption, en proclamant au monde entier la Bonne Nouvelle que le Royaume des Cieux est proche!


L’Évangile nous rapporte comment Jésus a délivré un homme, possédé par des esprits impurs, en les chassant pour les envoyer vers un troupeau de porcs! Cependant, quand l’homme purifié demanda à Jésus de le suivre, Il n’y consentit pas, mais il lui dit : « Rentre à la maison, auprès des tiens, annonce-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde. » Alors l’homme s’en alla, il se mit à proclamer dans la région de la Décapole ce que Jésus avait fait pour lui, et tout le monde était dans l’admiration.


Il me semble voir là, la confirmation que lorsque nous sommes sauvés, il nous faut obéir à la demande de Jésus d’aller annoncer ce que le Seigneur a fait pour nous dans sa miséricorde afin que, comme pour la guérison du lépreux, notre purification soit totale!


PAR"DONNER »

"Pardonner est un acte surnaturel

Dont, seuls, ceux qui ont la « VOLONTÉ » de s’abandonner à Dieu, sont capables !
C’est par la Grâce, que je reçois de l’Esprit Saint,

Que j’ai la volonté de m’abandonner à la sienne, et qui me fait dire, comme saint Paul :

« Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi ! »
Ainsi, lorsque nous recevons, donnons-tout,

Ne gardons rien pour nous que la Joie du « Par Don » !


Françoise


(29 JANVIER 2023)


«HEUREUX LES PAUVRES DE CŒUR»!

Dans la deuxième lecture d’aujourd’hui, saint Paul nous dit: «Frères, vous qui avez été appelés par Dieu, regardez bien: parmi vous, il n’y a pas beaucoup de sages aux yeux des hommes, ni de gens puissants ou de haute naissance.


Au contraire, ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion les sages ; ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion ce qui est fort ; ce qui est d’origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n’est pas, voilà ce que Dieu a choisi, pour réduire à rien ce qui est! Ainsi aucun être de chair ne pourra s’enorgueillir devant Dieu. C’est grâce à Dieu, en effet, que vous êtes dans le Christ Jésus,» C’est pourquoi, comme il est écrit: «Celui qui veut être fier qu’il mette sa fierté dans le Seigneur!»


Nous avons vu que si chacun de nous est appelé à prendre sa part au Royaume de Dieu, seuls certains sont choisis pour accomplir une mission! Comme nous l’avons vu, Jésus, parmi ses disciples, en a choisi douze! Cependant il ne les a pas choisis en fonction de leur degré d’instruction ou d’intelligence, ni pour leurs qualités mais pour leurs faiblesses afin de pouvoir agir en eux!


« FORCE MÉRITANTE » !

« Ce n’est pas à cause de nos mérites que Jésus nous choisit pour la mission,

Mais en raison de nos fragilités, afin que notre « OUI » fasse de celles-ci une force méritante !

Et lorsque nous laissons Jésus prendre les rênes de notre vie

N’ayons pas peur, tout se passera selon sa Parole!»


L’Évangile de saint Matthieu nous rappelle le sermon sur la montagne, où Jésus enseignait les foules en proclamant les «Béatitudes», véritable programme de sainteté, dans lequel il est fait état de la pauvreté de cœur, de la faiblesse, de la tristesse, et de l’humilité, seule clé du Royaume!


Ainsi, ce message: vous qui souffrez, vous qui pleurez, vous qui êtes artisans de Paix, vous qui êtes persécutés: «Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! » ne peut être compris que par les pauvres de cœur, à la recherche d’une patrie meilleure,et non par ceux qui, possédant des richesses manifestent pour réclamer davantage, en refusant de devoir amputer leurs biens pour partager avec ceux qui n’ont rien!


Ce ne sont pas nos richesses qui font notre fierté, mais notre pauvreté de cœur, lorsque nous acceptons de mettre notre fierté dans le Seigneur!


CAR SANS LUI NOUS NE POUVONS RIEN FAIRE !

"Lorsqu’une personne s'extasie devant nous, n’oublions pas que,

Qui que nous soyons et quels que soient nos talents,

Nous ne sommes que des instruments dans la Main de Dieu

Et qu'un violon sans son musicien reste muet !"


Françoise


(28 JANVIER 2023)


«GRÂCE À LA FOI»!

La lettre aux Hébreux d’aujourd’hui, commence par: «la Foi est une façon de posséder ce que l’on espère, un moyen de connaître des réalités qu’on ne voit pas.» avant d’évoquer la Foi d’Abraham en disant: «Grâce à la Foi, Abraham obéit à l’appel de Dieu, Grâce à la Foi, il vint séjourner en immigré dans la Terre promise, Grâce à la Foi, Sara, elle aussi, malgré son âge, fut rendue capable d’être à l’origine d’une descendance; C’est dans la Foi, sans avoir connu la réalisation des promesses, qu’ils sont tous morts, affirmant que, sur la terre, ils étaient des étrangers et des voyageurs à la recherche d’une patrie meilleure, celle des cieux. Grâce à la Foi, quand il fut soumis à l’épreuve, Abraham offrit Isaac, son fils unique en sacrifice, alors qu’il avait reçu les promesses, que par Isaac une descendance porterait son nom. Il pensait en effet que Dieu est capable même de ressusciter les morts ; c’est pourquoi son fils lui fut rendu : il y a là une préfiguration.


Ainsi c’est grâce à cette Foi d’Abraham que nous sommes ses descendants, nous aussi voyageurs à la recherche d’une patrie meilleure! Et c’est grâce à notre Foi que nous espérons ce que nous possédons déjà et que nous connaissons des réalités que nous ne voyons pas! J’ai moi-même conscience de cette grâce reçue de l’Esprit Saint, le jour de mon baptême et qui n’a cessé de grandir tout au long de ma vie par la Volonté de Dieu, à laquelle je m’abandonnechaque jour!


D’aussi loin que je me souvienne, j’ai été bercée au rythme de la Parole de Dieu, tout au long de ma vie, à l’instar de ce premier évangile «la Tempête apaisée», véritable fil rouge, qui m’a permis d’affronter avec force et courage, les épreuves douloureuses que j’ai dû traverser! Et je peux affirmer que, grâce à cette Foi, dans Celui à qui, même s’il semble dormir, le vent et la mer obéissent, je peux voir au-delà des apparences pour connaître des réalités que je ne vois pas!


LA FOI ENTRE SAVOIR ET CONNAISSANCE!

Avoir la foi ce n’est pas simplement croire en Dieu,

C’est lui faire confianceet s’abandonner à sa Volonté!

«La Foi naît dans l’incertitude mais se perd dans les habitudes!

Elle est le fruit d’une quête incessante du sens de notre existence!»

"Le "Savoir" ne laisse pas de place au doute mais la "Connaissance"

Est le fruit de la Foi, parsemée du doute qui la fait grandir!

On ne sait que ce que l’on a appris, mais on connaît ce que l’on a reçu ! »


Françoise


(27 JANVIER 2023)


«COMBATTRE AVEC PERSÉVÉRANCE, CONFIANCE ET ESPÉRANCE »!

Après un intermède de deux jours qui m’a fait retrouver, avec plaisir, les lettres de saint Paul, nous reprenons aujourd’hui la lecture de la lettre aux Hébreux!


Celle-ci d’adresse à ceux qui, après avoir reçu la lumière du Christ:« ont soutenu alors le dur combat des souffrances, tantôt donnés en spectacle sous les insultes et les brimades, tantôt solidaires de ceux qu’on traitait ainsi. En effet, vous avez montré de la compassion à ceux qui étaient en prison ; vous avez accepté avec joie qu’on vous arrache vos biens, car vous étiez sûrs de posséder un bien encore meilleur, et permanent.


Il s’agit d’une sorte de mise en garde contre la tentation du découragement, qui menace ceux qui perdent patience, et commencent à douter de la réalisation des promesses de Dieu qui tardent à se réaliser, en les exhortant à persévérer dans l’assurance, car l’endurance est nécessaire pour accomplir la Volonté de Dieu !


Aujourd’hui, beaucoup de chrétiens semblent avoir perdu cette assurance de voir s’accomplir la Volonté de Dieu, en raison des événements malheureux qui entachent notre Église et doutent de posséder un bien encore meilleur et permanent! Sans doute ont-ils laissé s’éteindre la lumière du Christ, qui n’est autre que l’Esprit-Saint, en oubliant d’entretenir la flamme par la prière, et oublié que l’endurance est nécessaire pour accomplir la Volonté de Dieu? En effet,


PRIER

C’est Persévérer, Résister, Insister, Espérer, Recevoir!


Dans l’Évangile de saint Marc, il est dit que Jésus annonçait la Parole par de nombreuses paraboles, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre! Ainsi Il compare le règne de Dieu à un homme qui jette la semence en terre et, nuit et jour, qu’il dorme ou se lève, la semence grandit, il ne sait comment! Et la graine de moutarde, plus petite de toutes les semences, quand on l’a semée, grandit et dépasse toutes les plantes de la terre!


Cela veut dire que lorsque nous semons, nous n’avons rien d’autre à faire que d’arroser, de désherber et d’attendre avec patience de voir grandir la plante! Il n’est pas en notre pouvoir de la faire sortir de terre, car cela dépend uniquement de la seule Volonté de Dieu qui sait ce dont nous avons besoinet nous l’accordera le moment venu, si nous mettons notre confiance dans l’espérance de la prière !


Voilà pourquoi, moi qui ai reçu la lumière du Christ, le jour de mon baptême, je continue de l’entretenir par:


La PRIÈRE,

Car la Prière est l’arme qui permet de lutter contre le découragement

Et

L’HUMILITÉ!

Pour entrer dans le Royaume de Dieu, l’humilité est le maillon indispensable

Pour confirmer et valider nos vertus théologales que sont la Foi, l’Espérance et la Charité!

Il nous convient de cultiver cet abaissement tout au long de notre vie

Par l’arrosage régulier de la prière, la nourriture de la Parole et l’engrais de l’Eucharistie!


Françoise


(26 JANVIER 2023)


«UNE LAMPE ALLUMÉE SUR MES PAS»!

Nous fêtons aujourd’hui, saint Timothée et saint Tite que saint Paul considérait comme ses enfants bien-aimés! C’est ainsi qu’il s’adresse à eux dans les lettres qui leur sont destinées! Je ne saurais dire précisément à quel moment j’ai pris conscience de ce que Paul représentait pour moi? Mais ce que je sais, c’est que je me sens très proche de lui comme si un lien particulier nous unissait et quand je lis cette lettre adressée à Timothée, il me semble qu’elle pourrait m’être adressée, par ce même messager qui m’a réveillée un matin: «Merci Françoise, pour ta foi, ton espérance et ta charité!


«Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie que nous avons dans le Christ Jésus, à Françoise, mon enfant bien-aimée. À toi, la grâce, la miséricorde et la paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur. Je suis plein de gratitude envers Dieu, à qui je rends grâce en me souvenant continuellement de toi dans mes prières, nuit et jour. Me rappelant tes larmes, j’ai un très vif désir de te revoir pour être rempli de joie. J’ai souvenir de la foi sincère qui est en toi : c’était celle qui habitait d’abord Louis, ton grand-père, et celle d’Antoinette, ta mère, et j’ai la conviction que c’est aussi la tienne.


Voilà pourquoi, je te le rappelle, ravive le don gratuit de Dieu, ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains, ce vendredi saint, t’invitant à demander à Jésus qu’il rende ton cœur doux et humble comme le sien! Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération. N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur mais, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile.


Merci saint Paul pour ce messager bien-aimé que tu m’as envoyé, afin qu’à travers lui, je reçoive l’esprit de force et d’amour qui me donne le courage, en acceptant de prendre ma part des souffrances liées à cette annonce, de partager avec enthousiasme, ma joie de l’Évangile! Ainsi, ce lien particulier qui nous unit n’est-ce pas ce qu’on appelle une «Amitié Spirituelle»?


AMITIÉ SPIRITUELLE !

"L’AMITIÉ SPIRITUELLE est une véritable histoire de « PUR AMOUR »,

Qui n’est conditionné par aucun attachement, mais qui aspire deux âmes,

À cheminer ensemble, pour s’élever en communion vers un même idéal !"


Dans l’Évangile de saint Marc, nous lisons: En ce temps-là, Jésus disait à la foule : « Est-ce que la lampe est apportée pour être mise sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour être mise sur le lampadaire ?»

Et le Psaume 118 «Ta parole est la lumière de mes pas, la lampe de ma route.»!


UNE LAMPE ALLUMÉE !

« J’ai trouvé sur ma route une lampe allumée
Pour éclairer mes pas,
Ce qui a fait de moi, un témoin de Lumière
Pour éclairer vos pas ! »


Françoise


(25 JANVIER 2023)


«C’EST MOI QUI T’AI CHOISIE»!

En ce jour où nous célébrons la conversion de saint Paul, je ne peux m’empêcher de voir quelques similitudes avec la mienne! Comme lui, je peux dire: «Je suis catholique, je suis née dans une famille chrétienne où j’ai reçu une éducation strictement conforme à l’Évangile du Christ pour lequel j’avais une ardeur jalouse, comme vous tous, aujourd’hui!»


A l’âge de 18 ans, j’accompagnais, au cours d’une retraite de 3 jours, un groupe de jeunes qui se préparaient à faire leur profession de foi. Au début de mon mariage, à 20 ans, j’accueillais à la maison, une fois par semaine, quelques enfants de mon quartier pour une catéchèse, afin de faire connaître le Christ en partageant avec eux, ma joie de l’Évangile!


Quelques années plus tard, je devenais catéchiste d’un groupe de CE2, au sein de ma paroisse avant d’accueillir des enfants de 5ème au collège de la Salle où étaient scolarisés mes enfants! Parallèlement, je m’étais engagée dans l’animation du club «Fripounet» mouvement de l’Action Catholique de l’Enfance !


Par ailleurs, très impliquée avec Jacky, dans l’animation liturgique des messes dominicales, nous n’avions aucun soutien de l’équipe paroissiale à laquelle aucun membre de notre commune n’était représentée!Celle-ci nous avait tout simplement oubliés jusqu’au jour où l’on fit appel à moi pour animer une messe du CCFD, dans l’église voisine, en me demandant d’annuler celle que j’avais préparée avec des enfants pour le même jour dans notre église!


Ce fut la «goutte d’eau» qui fit déborder le vase de mon découragement! Et à partir de ce moment nous avons tout laissé tomber, ne participant plus aux célébrations de notre paroisse! Je continuais bien sûr à prier et à participer, avec la chorale du collège de la Salle, aux messes de professions de foi ou d’ordinations ou toutes célébrations importantes qui avaient lieu à la salle polyvalente! Et depuis, personne, pas même le prêtre qui pourtant passait devant chez nous, pour se rendre à l’église, ne s’est arrêté pour demander de nos nouvelles!


Cela n’a, en aucune façon, altéré ma foi inébranlable en Jésus que je gardais jalousement dans mon cœur! Et j’ai consacré ma vie à ma famille, aidant à supporter avec courage et confiance, toutes les épreuves douloureuses traversées par chacun, en agissant avec:

Persévérance, Résistance, Insistance, Espérance, et Recevoir au-delà de mes Espérances!


Il me fallait bien sûr être patiente pour que mes prières soient exaucées, et je savais qu’elles le seraient, jusqu’au jour où après avoir épuisé toutes mes ressources, je commençais à sombrer dans le découragement! Alors, une voix se fit entendre dans mon cœur, m’invitant à changer de vie en abandonnant ce pour quoi je m’étais toujours battue!


C’est ainsi que, en acceptant de renoncer à ma propre volonté pour m’abandonner à l’Esprit-Saint, j’ai vécu une véritable conversion qui me fait dire comme saint Paul: «Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi!»


Maintenant je fais les choses comme elles se présentent à moi selon la Volonté de Dieu et je vis l’instant présent en disant: « de l’aube au crépuscule de ce jour qui commence, donne-moi Jésus la volonté de m’abandonner à la tienne et ôte de mon cœur tout désir qui ne vient pas de toi!»


Alors je dis: «Que dois-je faire Seigneur?» Et je l’entends me dire: «C’est moi qui t’ai choisie du milieu du monde, afin que tu ailles, que tu portes du fruit, et que ton fruit demeure, en partageant autour de toi, ta Joie de l’Évangile!»


S'IL ME MANQUE L'AMOUR !

"Ce n’est pas par mes œuvres que je suis chrétienne,

Mais parce que j’ai choisi d’appartenir au Christ et que,

À la demande de Marie, je fais « Tout ce qu’Il me dit » par Lui, avec Lui et en Lui !

Sans Lui je ne suis rien, puisque Dieu est Amour et comme le dit Saint Paul :

« S’il me manque l’Amour je ne suis rien » !"


Françoise


(24 JANVIER 2023)


«ME VOICI JE VIENS FAIRE TA VOLONTÉ»!


PAROLE DE DIEU

«Pour vivre de la Parole de Dieu, Il ne suffit pas de l’écouter ou de la lire,

Il faut la mettre en pratique afin qu’elle devienne nourriture»!


La lecture de la lettre aux Hébreux d’aujourd’hui nous enseigne que la loi de Moïse n’est pas capable par ses sacrifices qui sont toujours les mêmes, offerts indéfiniment chaque année, de les purifier une fois pour toutes! Sinon ils auraient cessé d’offrir des sacrifices!


Aussi, en entrant dans le monde, le Christ dit: « Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté, ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre.Tu n’as pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché, ceux que la Loi prescrit d’offrir. Me voici, je suis venu pour faire ta volonté. Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second. Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps, une fois pour toutes. En effet, la loi de Moïse ne présente que l’ébauche des biens à venir, et non pas l’expression même des réalités. C’est la raison pour laquelle il nous faut suivre le Christ si nous voulons nous aussi être sanctifiés une fois pour toutes en faisant la Volonté de Dieu! Il nous faut pour cela écouter la Parole de Dieu et la mettre en pratique!


C’est ce que confirme l’Évangile de saint Marc en citant la réponse de Jésus à ceux qui l’informent que sa mère et ses frères sont dehors et qu’ils le cherchent: «« Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »


Ainsi, lorsque nous nous adressons à Dieu en disant comme Jésus lui-même: «Me voici, je viens faire ta Volonté» nous entrons dans la famille de Jésus et par Lui, nous allons vers le Père!


LA SAINTETÉ!

Nous sommes tous appelés à la sainteté qui est à la portée de tout le monde!

En effet, il n’y a rien de plus simple lorsqu’on s’abandonne, librement, à la Volonté de Dieu!

Mais cela devient impossible si l’on choisit d’agir selon sa propre volonté!


PRIÈRE D’ABANDON

"De l'aube au crépuscule de ce jour qui commence,

Donne-moi, Jésus, la volonté, de m'abandonner à la Tienne

Et ôte, de mon cœur, tout désir qui ne vient pas de Toi !"


Françoise


(23 JANVIER 2023)


«ESPRIT SAINT, VIENS EMBRASER NOS CŒURS»!

Dans la lettre aux Hébreux d’aujourd’hui, il est rappelé que le Christ est le médiateur d’une alliance nouvelle! Il n’a pas à s’offrir lui-même plusieurs fois, mais en fait, c’est une fois pour toutes, à la fin des temps, qu’il s’est manifesté pour détruire le péché par son sacrifice. Ainsi le Christ s’est- il offert une seule fois pour enlever les péchés de la multitude ; il apparaîtra une seconde fois, non plus à cause du péché, mais pour le salut de ceux qui l’attendent.


Il me semble nécessaire pour comprendre ce texte, d’avoir recours au langage de la sagesse divine, en implorant l’Esprit Saint de descendre sur nous! Et l’Évangile de saint Marc en est l’illustration! En effet, lorsque les scribes accusent Jésus d’expulser les démons par le «chef des démons», Jésus leur dit: «Comment Satan peut-il expulser Satan?» C’est en effet une accusation absurde d’insinuer que Jésus est possédé par un esprit impur!


Alors Jésus rappelle: «Tout sera pardonné aux enfants des hommes : leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés. Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon. Il est coupable d’un péché pour toujours. »


Ainsi, lorsque nous voyons des personnes faire le bien autour d’elles, si nous les voyons avec un regard humain, nous pouvons avoir sur elles un jugement soupçonneux, les accusant d’agir dans leur propre intérêt, en attendant quelque chose en retour! N’est-ce pas une absurdité de concevoir que le bien peut être inspiré par le mal? N’est-ce pas notre jugement qui se trouve altéré par des pensées humaines, comme l’orgueil ou la jalousie, au risque de blasphémer contre l’Esprit-Saint? Alors, si nous voulons être fidèles à la Parole de Dieu, efforçons-nous d’avoir recours au langage de la sagesse divine, qui ne peut être comprise qu’avec les yeux du cœur, à la lumière de l’Esprit-Saint!


«Esprit Saint, viens embraser nos cœurs!

Viens en nous, viens chanter sur nos lèvres! …

Et que ceux qui nous voient, disent: «Voyez comme ils s’aiment!»


S'IL ME MANQUE L'AMOUR !

"Ce n’est pas par mes œuvres que je suis chrétienne,

Mais parce que j’ai choisi d’appartenir au Christ et que,

À la demande de Marie, je fais « Tout ce qu’Il me dit » par Lui, avec Lui et en Lui !

Sans Lui je ne suis rien, puisque Dieu est Amour et comme le dit Saint Paul :

« S’il me manque l’Amour je ne suis rien » !"


Françoise


(22 JANVIER 2023)


«UNE LUMIÈRE A RESPLENDI»!

La première lecture d’aujourd’hui nous révèle la prophétie d’Isaïe: « Dans un premier temps, le Seigneur a couvert de honte le pays de Zabulon et le pays de Nephtali ; mais ensuite, il a couvert de gloire la route de la mer, le pays au-delà du Jourdain, et la Galilée des nations. Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi.»


C’est l’accomplissement de cette prophétie que nous lisons dans l’Évangile de saint Matthieu: « Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean le Baptiste, il se retira en Galilée. Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord de la mer de Galilée, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali.» Ainsi, Jésus en venant s’installer dans cette ville située au bord de la mer de Galilée, pour proclamer: «Convertissez-vous car, le royaume des Cieux est tout proche» accomplissait la parole d’Isaïe: «Le Seigneur a couvert de gloire le pays au-delà du Jourdain et la Galilée des nations. Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ».


En effet, cette lumière n’était autre que Jésus lui-même, envoyé par son Père, et pour accomplir son ministère afin que resplendisse la lumière sur les habitants du pays de l’ombre, il fit appel à deux frères, Pierre et André qui jetaient leurs filets dans la mer parce qu’ils étaient pêcheurs, puis à deux autres, Jacques et Jean, leur disant: Venez à ma suite et je vous ferai pêcheurs d’hommes» C’est ainsi que Jésus appela ses premiers disciples à le suivre, pour les former à la mission qu’il les destinait à accomplir, sous l’action de l’Esprit Saint après qu’il soit retourné vers le Père!


C’est par le témoignage des disciples, qu’il a choisis comme Apôtres, que nous sommes appelés nous aussi à suivre le Christ, en ne faisant qu’un seul corps, dont il est la tête, afin de proclamer la Bonne Nouvelle: «Convertissez-vous car, le royaume des Cieux est tout proche»et que ceux qui marchent dans les ténèbres, voient se lever une grande lumière!


Ainsi, chaque habitant du pays de l’ombre, sur lequel une lumière a resplendi, pourra rendre gloire à Dieu en chantant:


« Le Seigneur est ma lumière et mon salut;

De qui aurais-je crainte?

Le Seigneur est le rempart de ma vie;

Devant qui tremblerais-je?» (Ps 26)


Ce corps qui appartient au Christ et dont il est la tête, est formé de l’ensemble des chrétiens qui malgré leurs sensibilités différentes ont tous leur place dans ce corps qu’est l’Église! Cependant comme le dit saint Paul dans la première lettre aux Corinthiens: «Frères, je vous exhorte au nom de notre Seigneur Jésus Christ : ayez tous un même langage ; qu’il n’y ait pas de division entre vous, soyez en parfaite harmonie de pensées et d’opinions. Il m’a été rapporté à votre sujet, mes frères, qu’il y a entre vous des rivalités. Cependant, le Christ, ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour annoncer l’Évangile, et cela sans avoir recours au langage de la sagesse humaine, ce qui rendrait vaine la croix du Christ.»


Alors que nous prions cette semaine pour l’unité des chrétiens, qui aujourd’hui sont encore très divisés, efforçons-nous de suivre les conseils de saint Paul en ayant recours au langage de la sagesse divine, pour que ce qui nous unit prenne le pas sur ce qui nous oppose et nous divise afin que, malgré nos différences, nous soyons tous ensemble en parfaite harmonie de pensées et d’opinions.


LA PAIX!

«Comment peut-on espérer la Paix dans le monde si les chrétiens eux-mêmes sont divisés?

Rassemblons notre prière pour que tous soient «UN» comme les membres d’un même corps»!


ÊTRE SAINT !

"Ne rêvons pas de devenir saint ! Soyons-le !"

"Si chacun de nous est appelé à la sainteté,

Le meilleur moyen d'être saint est d'aider un autre à le devenir !"


Françoise


(21 JANVIER 2023)


«IL A PERDU LA TÊTE»!


Aujourd’hui, la lettre aux Hébreux nous décrit le sanctuaire de l’ancienne alliance!


«Une tente était disposée, la première, où se trouvaient le chandelier à sept branches et la table avec les pains de l’offrande ; c’est ce qu’on nomme le Saint. Derrière le second rideau, il y avait la tente appelée le Saint des Saints.


Le Saint des Saints était réservé au grand prêtre qui, seul avait le droit d’y entrer pour offrir des sacrifices. Mais, s’il est vrai qu’une simple aspersion avec le sang de boucs, de jeunes taureaux, et de la cendre de génisse, sanctifie ceux qui sont souillés, et leur rend la pureté de la chair, le sang du Christ fait bien davantage.


En effet, Lui qui est venu, grand prêtre des biens à venir, par la tente plus grande et plus parfaite, celle qui n’est pas œuvre de mains humaines et n’appartient pas à cette création, poussé par l’Esprit éternel, s’est offert lui-même à Dieu comme une victime sans défaut. De cette manière, son sang purifiera notre conscience des actes qui mènent à la mort, pour que nous puissions rendre un culte au Dieu vivant.et obtenir une libération définitive!


L’Évangile d’aujourd’hui est très court et peut-être un peu surprenant pour certains! En effet, il est dit:«Jésus revint à la maison, où de nouveau la foule se rassembla, si bien qu’il n’était même pas possible de manger. Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. »


Les gens de chez lui, c’est-à-dire, ses proches, sa propre famille, ne comprenaient pas ses paroles ni son comportement qui semblaient étrangers à ce qu’ils connaissaient de lui! Et voyant que les foules le suivaient, ils craignaient autant pour sa santé mentale que pour sa sécurité! Dans un autre passage d’Évangile, Jésus lui-même dira: «Nul n’est prophète en son pays!» Il est vrai que nous pensons tout connaître des personnes qui sont proches de nous et nous pouvons être déroutés lorsque les voyant s’exprimer en public, nous découvrons leur personnalité insoupçonnée! Ce qui peut nous amener à penser qu’ils ont perdu la tête!


Personnellement, j’ai depuis toujours cette sensation d’être incomprise de mon entourage! En effet, lorsque je m’exprime, les personnes qui m’écoutent semblent avoir compris ce que je voulais dire, avant même que j’ai fini de parler et je m’aperçois dans la plupart des cas, qu’elles ont compris exactement le contraire de ce que je pense! C’est ainsi que, depuis plus de 50 ans, j’ai vu de nombreuses idées de projets, rejetées pour avoir été interprétées faussement! Et si j’ai pu être frustrée de cette incompréhension qui m’a empêchée de réaliser ce que je croyais être une idée inspirée par Dieu, j’ai constaté, avec le recul, que plusieurs années après, une proposition semblable à la mienne était mise en œuvre ! Ainsi, je pense que si mon idée est vraiment inspirée par Dieu, elle ne m’appartient pas, et Lui seul peut décider du moment et des conditions de sa réalisation!


Ainsi, je peux dire:


INDIFFÉRENCE SPIRITUELLE ! (Choisir Dieu et non les œuvres de Dieu)

"Lorsque l’Esprit Saint souffle à notre esprit créatif de belles et grandes pensées,

Il nous faut discerner avec «HUMILITÉ » celles que nous pouvons réaliser nous-mêmes

Et celles qu’il convient de confier à des personnes compétentes qui pourront se les approprier

Et sauront les mettre en œuvre le moment venu !"


Françoise


(20 JANVIER 2023)


«AMOUR ET VÉRITÉ SE RENCONTRENT»!

La première lecture d’aujourd’hui nous rappelle la première alliance que Dieu a faite avec son peuple lorsqu’il l’a fait sortir du pays d’Égypte, et que celui-ci n’a pas respectée! Or, c’est bien un reproche que Dieu fait à son peuple quand il dit :


«Voici venir des jours, dit le Seigneur, où je conclurai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda une alliance nouvelle. Mais voici quelle sera l’Alliance que j’établirai avec la maison d’Israël quand ces jours-là seront passés, dit le Seigneur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Car tous me connaîtront, des plus petits jusqu’aux plus grands. Je serai indulgent pour leurs fautes, je ne me rappellerai plus leurs péchés.»


En parlant d’Alliance nouvelle, Dieu a rendu ancienne la première ; or ce qui devient ancien et qui vieillit est près de disparaître. On pourrait penser que Dieu s’est trompé, que cette alliance n’était pas bonne! En réalité, c’est le peuple qui n’a pas respecté l’alliance car leur cœur s’est fermé et il s’est égaré! Il n’a pas eu confiance en ce Dieu qui le libérait de l’esclavage et s’est lui-même laissé entrer dans la tentation du péché, car il n’a pas écouté sa Parole!


C’est pourquoi Dieu a envoyé son Fils pour être le médiateur d’une meilleure alliance, en prenant sur Lui toutes nos fautes pour nous délivrer de l’esclavage du péché! Cette nouvelle alliance est la promesse que Dieu fait à son peuple de lui donner ses lois et de les inscrire dans leur pensée et sur leurs cœurs!«Je serai leur Dieu et ils seront mon peuple car tous me connaîtront des plus petits jusqu’aux plus grands. Je serai indulgent pour leurs fautes, je ne me rappellerai plus leurs péchés».


Cette alliance est celle entre le ciel et la terre où Amour et Vérité se rencontrent, Justice et Paix s’embrassent! La Vérité germera de la terre et du ciel se penchera la Justice! (Ps 84)


Ainsi le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous en la personne de Jésus, Fils de Dieu, pour annoncer la Bonne Nouvelle en choisissant douze apôtres afin qu’ils la proclament à leur tour, dans toutes les nations!


Alors, Le Seigneur donnera ses bienfaits, et notre terre donnera son fruit. La justice marchera devant lui, et ses pas traceront le chemin. (Ps 84)


Ce qui blesse le plus le cœur de Dieu, ce ne sont pas nos péchés, mais le manque de confiance en son infinie Miséricorde!


LA HONTE!

Avoir honte de nos péchés, c’est commettre le péché d’orgueil

De ne pas nous reconnaître pécheur et de ne pas croire en l’infinie Miséricorde de Dieu,

Car Il ne refuse pas un cœur brisé et broyé!


Françoise


(19 JANVIER 2023)


«VOICI, JE VIENS»!

Aujourd’hui, la lettre aux Hébreux nous rappelle que la principale fonction du grand prêtre est d’offrir des sacrifices d’abord pour ses péchés personnels puis pour ceux du peuple, mais Jésus lui, est capable de sauver d’une manière définitive ceux qui s’avancent par lui, vers Dieu, car il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur! C’est bien le grand prêtre qu’il nous fallait: saint, innocent, immaculé!


En effet, il a pris sur lui tous nos péchés et s’est lui-même offert en sacrifice une fois pour toutes en les entraînant dans la mort, afin que, ressuscité d’entre les morts, conduit pour l’éternité à sa perfection! C’est bien ce grand prêtre là que nous avons, lui qui s’est assis à la droite de la Majesté divine dans les cieux!


Tout grand prêtre est établi pour offrir des dons et des sacrifices, ainsi, nous qui sommes devenus prêtres par notre baptême, il nous appartient de nous associer au sacrifice du prêtre qui célèbre la messe en nous offrant nous-mêmes! Il ne s’agit pas d’offrir le meilleur de nous-même, mais de nous offrir tout entier dans l’Eucharistie, en disant: «Voici, je viens» avec nos péchés et nos fragilités, afin que, unis au Corps du Christ, nous soyons sanctifiés pour l’éternité!


Dans l’Évangile d’aujourd’hui, saint Marc nous dit que Jésus était suivi par une multitude de gens qui avaient entendu parler de lui. En effet, il avait fait beaucoup de guérisons et tous ceux qui souffraient de quelque mal, se précipitaient sur lui pour le toucher! En les soulageant de leurs souffrances, il les purifiait de leurs péchés, et chassant les esprits impurs qui, le voyant, se jetaient à ses pieds et criaient: «Toi, tu es le Fils de Dieu!», il leur défendait vivement de le faire connaître, au risque de se faire arrêter avant que son heure soit venue!



ACCEPTER ET OFFRIR CE QUI NOUS FAIT SOUFFRIR !

"Jésus, aide-moi à accepter de ne pas être comprise

Et à offrir les souffrances de ma susceptibilité écorchée

Pour la Gloire de Dieu et le Salut des âmes !"


RÉPONDRE AUX EXIGENCES DE DIEU!

La seule voie qui me permet de répondre librement aux exigences de Dieu,

C’est de m’abandonner à sa Volonté! Ainsi je n’ai aucun mal à renoncer à mes propres désirs

Et à accepter les injustices et les humiliations qui fortifient mon âme pour le salut d’une autre!


Françoise