Mardi 31 Janv., 2023

AU-DELÀ DES APPARENCES !

« Quand je regarde la vie, bien au-delà des apparences ! 

Je peux voir l’« Aujourd’hui » avec confiance et espérance » !

 

 Françoise


(Pour voir Editos de Janvier, cliquer dans Menu sur "Contes, Pensées")


(31 JANVIER 2023)


« MA FILLE TA FOI T’A SAUVÉE » !

Dans ce passage de la lettre aux Hébreux d’aujourd’hui : « Courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée, les yeux fixés sur Jésus », je retrouve l’idée qui m’avait inspiré ce texte « Parcours initiatique pour la vie éternelle » ! Il me semble en effet, que si Jésus a pris sur Lui tous nos péchés afin de nous permettre d’accéder à la Vie Eternelle, nous ne pouvons espérer entrer dans le Royaume qu’en prenant le même chemin que Lui ! C’est une véritable course d’endurance que nous ne pouvons réussir qu’en faisant corps les uns avec les autres, car c’est tous ensemble, avec ceux qui nous ont précédé, que le Christ nous mènera à la perfection ! Ainsi, prenant exemple sur Celui qui a enduré la Croix, en méprisant la honte de ce supplice, nous ne serons pas accablés par le découragement !

 

L’Évangile d’aujourd’hui fait état de deux miracles effectués par Jésus, alors que, s’apprêtant à se rendre chez Jaïre venu le supplier de sauver sa fille sur le point de mourir, une femme qui suivait la foule parvint jusqu’à lui pour toucher son vêtement ! Celle-ci souffrait en effet depuis douze ans, de pertes de sang que les médecins malgré les nombreux traitements n’avaient pas réussi à soulager !

 

Au moment où elle parvint à toucher son vêtement, Jésus sentit une force sortir de lui et à ce moment l’hémorragie s’arrêta ! La femme ressentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal ! Jésus lui dit alors : « Ma fille, ta foi t’a sauvée. Va en paix et sois guérie de ton mal. »

 

A ce moment, des gens de la maison de Jaïre vinrent dire à celui-ci « Ta fille vient de mourir. À quoi bon déranger encore le Maître ? » Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de synagogue : « Ne crains pas, crois seulement. » Il ne laissa personne l’accompagner, puis en arrivant, il dit : « L’enfant n’est pas morte, elle dort ! » puis, saisissant sa main, il lui dit : « Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! » Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher ! il est ensuite précisé : « Elle avait en effet, douze ans » Je suis frappée de voir que l’âge de la jeune fille correspond à la période où ont commencé les pertes de sang chez la femme hémorragique ! Et il me semble que cette précision doit avoir une signification ! En effet, la jeune fille est en train de perdre la vie à l’âge où une jeune femme peut commencer à concevoir pour donner la vie, alors que la femme hémorragique a des pertes de sang qui l’empêchent de donner la vie, qui correspondent à l’âge de la jeune fille ! Ainsi, en guérissant la femme et en ressuscitant la jeune fille, Jésus redonne à l’une comme à l’autre la possibilité de donner la vie !

 

VRAIES RICHESSES !

Lorsque le Seigneur nous envoie des épreuves, si nous lui faisons confiance,

Il nous donne les moyens de les traverser et nous fait découvrir des richesses inespérées !

Tout ce qui arrive est voulu par Dieu et si le mal ne peut venir de Lui,

Il est indirectement permis par Lui afin que, changeant le mal en bien, Il manifeste sa gloire !

 

Françoise

 

 

 

Partagez cette page